Projet de Ville > Projet Gare-Bécannes

Grandes orientations du projet Gare-Bécannes

Fin 2013, le schéma de cohérence et la charte d’aménagement durable du projet Gare-Bécannes étaient présentés au public. Ils déterminent les grands principes de l’aménagement du futur quartier.

Cette étape importante est l’aboutissement d’une concertation de plusieurs mois qui a associé l’ensemble des Verriérois qui le souhaitaient. Des ateliers, des réunions publiques, des balades urbaines ont été organisées et ont permis aux habitants et à tous ceux qui vivent la ville au quotidien d’être partie prenante de ce grand projet.
En mai 2014, leur était également présenté le “parti pris urbain”, étape qui définit de manière plus précise les choix d’aménagement portés par le projet.

Permettre aux Verriérois de se loger :
Chaque année, des habitants (entre 30 et 40 par an) quittent la ville, faute, bien souvent, de ne pouvoir s’y loger selon leur souhait. En 2013, La Verrière est même passée sous le seuil des 6 000 habitants. Le développement de la ville permettra donc d’endiguer cette baisse, de répondre aux besoins actuels des Verriérois, mais aussi d’accueillir les salariés actuels et futurs de la ville et des environs ainsi que de nouveaux habitants. Dans les 15 ans à venir, ce sont 1500 à 1800 logements qui seront construits, dont une première tranche avant 2020. Ils seront pensés pour les familles, les étudiants, les personnes âgées…. Et prendront la forme de petits collectifs, de maisons de ville, de maisons individuelles voire même de parcelles à bâtir. L’objectif pour la ville est de passer de plus de
70% de logements sociaux à 50%. Le quartier Gare-Bécannes sera donc mixte avec une majorité de logements en accession libre ou à prix maîtrisés.

Bâtir un cœur de ville :
Le projet Gare-Bécannes ne sera pas un projet fermé sur lui-même. Il est pensé pour s’intégrer à la ville existante. Il permettra d’accueillir les services et les commerces en s’appuyant sur le commerce existant autour d’un cœur de ville. La notion de “cœur de ville” est souvent revenue dans les concertations et il est attendu par les habitants. Le projet imagine donc une gare ouverte côté "La Verrière" avec des lieux de vie pour toute la population. Il s’agira d’un lieu central probablement plus dense d’où partiront des cheminements piétons et cyclistes pour desservir tous les quartiers, qui facilitera les stationnements et sera accessible en moins de 20min à pied de tous les points de la ville. Ce projet, parce qu’il s’accompagnera d’un accroissement de la population, devra aussi permettre d’accueillir de nouveaux services comme une crèche, une école, un gymnase…

Préserver l’environnement naturel
Le nouveau quartier a entièrement été conçu à partir des qualités environnementales du site et notamment de ses espaces naturels. La gestion de l’eau sera repensée, les espaces naturels préservés et les initiatives environnementales encouragées : agriculture urbaine, jardins familiaux…

Faciliter les déplacements
Ce projet devra aussi créer des conditions d’accès et de circulation favorables. Cet aspect-là est primordial et travaillé depuis le début en parallèle du projet de développement des Bécannes. L’entrée de ville, si compliquée à ce jour, va être repensée. D’ici 2017-2018, le carrefour de la Malmedonne sera redessiné pour permettre une liaison directe avec Maurepas et un passage sous la gare rehaussé pour que les bus puissent passer. Les travaux du TCSP (Transports en commun en site préférentiel) débuteront quant à eux dès 2015.

Développer la vie économique
Ce projet s’accompagne également d’un volet économique qui permettra l’accueil de près de 3000 emplois dans la zone de l’Agiot et devant la Gare. Activités marchandes, activités de services, centres de formation professionnelle… L’idée est de penser la Ville comme un lieu où l’on peut vivre, se former et travailler.

Penser la ville dans son ensemble
Le projet de Ville Gare-Bécannes n’exclut pas les autres quartiers dont le développement est pensé en parallèle. C’est le cas notamment du quartier du Bois de l’Étang pour lequel une étude a d’ores et déjà été lancée pour travailler à l’amélioration des services, des commerces et des équipements. La concertation débutera prochainement notamment sur l’offre de commerce et sa localisation dans le quartier. Pour les habitants du village, la proximité du cœur de ville est favorisée par l’ouverture du parc du château. Le quartier d’Orly Parc, par sa proximité, bénéficiera, quant à lui, des atouts du nouveau quartier.

Des financements en partie trouvés
L’aménagement du TCSP est déjà financé et les travaux débuteront en 2015. Le réaménagement du Pôle Gare et de la Malmedonne sera quant à lui financé par des subventions, par l’État, le Conseil général, le Conseil régional et la CASQY. Le reste des aménagements et des équipements intègreront une Zone d’Aménagement Concerté et seront financés par la vente de terrains aux promoteurs qui construiront les logements et les locaux d’activité et de service. La gestion et l’entretien des espaces seront partagés entre la CASQY (pour ceux qui sont d’intérêt communautaire) et la Ville qui pourra compter sur de nouvelles recettes avec l’arrivée de nouveaux habitants et d’entreprises.

Documents téléchargeables :

PDF - 866.9 ko
Présentation de la charte DD
PDF - 912 ko
Charte DD

- En savoir plus sur le projet Gare-Bécannes.

 

Avenue des Noës 78320 La Verrière
Tél. : 01 30 13 76 00 / Fax : 01 30 13 87 79

Plan du site | Mentions légales | Crédits